Comment obtenir une vignette crit’air ?

Depuis 2016, le gouvernement français a décidé de redoubler d’efforts quant à la lutte contre la pollution atmosphérique. Dans ce sens, une mesure assez originale et efficace a vu le jour : la vignette crit’air. Découvre ce que c’est et comment l’obtenir !

Qu’est-ce qu’une vignette crit’air ?

La vignette crit’air ou pastille, ou encore certificat qualité de l’air, est un indicateur du niveau de pollution d’un véhicule. Elle permet de classer les véhicules en fonction de leur niveau de pollution grâce à une pastille de couleur posée sur le pare-brise ou sur une surface extérieure visible. L’objectif de cette classification est de protéger l’environnement et la santé des citoyens.

La vignette antipollution est attribuée à chaque type de véhicule en fonction de la quantité de polluants atmosphériques rejetée. Pour l’avoir, il faut suivre une démarche bien précise.

La démarche d’obtention d’une vignette crit’air

Vous pouvez demander une vignette crit’air professionnelle ou pour particulier. Dans les deux cas, la démarche est simple. Pour un particulier, vous devrez vous rendre sur le site du ministère de l’environnement Certificat-air.gouv.fr, muni de votre certificat d’immatriculation. Si votre véhicule est immatriculé à l’étranger, ne vous inquiétez pas ! Un service multi langue est disponible pour ces cas.

Une fois sur le site, vous devriez remplir le formulaire présenté. En tant que professionnel ou particulier, la démarche est la même. Toutefois, si une entreprise souhaite obtenir un grand nombre de vignettes crit’air, le responsable délégué pour la demande doit s’inscrire sur l’espace Flotte Entreprise et Administration du site internet.

Par ailleurs, en dehors de la demande en ligne, vous pouvez obtenir votre vignette crit’air par voie postale. Alors, il suffira d’imprimer le formulaire de demande de certificat de qualité de l’air, de le remplir et d’y joindre un chèque d’un montant de 3,11 £ à l’ordre de l’imprimerie nationale. À ce montant, les frais d’acheminement par voie postale s’ajoutent pour donner un montant total de 3,62 £.

Vous enverrez la demande à une adresse facilement accessible. Une fois la commande envoyée, vous recevez sous un délai de 10 jours, le certificat à l’adresse indiquée sur la carte grise. Aussi, vous pouvez suivre l’avancée de votre demande. Pour ce faire, rendez-vous sur le site du ministère de l’Environnement. Ensuite, renseignez le numéro d’immatriculation de votre véhicule ainsi que le pays d’immatriculation.

Notez que si vous avez effectué plusieurs demandes pour un même véhicule, seul l’état de la dernière demande vous sera indiqué. Selon différents critères, une vignette spécifique est attribuée.

Comment les vignettes crit’air sont-elles attribuées ?

L’État attribue les vignettes selon le type d’engins concerné. En réalité, le ministère de l’Écologie a créé un barème fondé sur les normes Euro. On fait une principale distinction entre les engins à quatre roues et ceux à deux roues.

Les engins à quatre roues

Les pastilles vertes et blanches sont attribuées aux véhicules zéro émission 100 % électrique ou hydrogène. Elles sont de la catégorie 0. Ces pastilles se mettent sur les véhicules les plus sains disponibles. Il s’agit de la Toyota Mirai, de la Renault Zoé et de bien d’autres.

Les pastilles mauves ou crit’air 1 sont destinées aux véhicules essence ou hybrides répondant aux normes Euro 5 et 6. Elles sont créées à partir du 1er janvier 2011. Elles concernent principalement les modèles à essence récents sans distinction d’émission ou de puissance.

Les pastilles jaunes ou crit’air 2 sont destinées aux véhicules essence qui répondent aux normes Euro 4. Elles sont créées à partir du 1er janvier 2006 au 31 janvier 2010. Cette catégorie intègre aussi les véhicules diesel répondant aux normes Euro 5 et 6 à partir du 1er janvier 2011. Ces vignettes crit’air sont destinées aux véhicules essence de moins de 10 ans ou aux moteurs diesel récents.

Les pastilles orange ou crit’air 3 sont destinées aux véhicules essences ou hybrides répondant aux normes Euro 2 et 3 du 1er janvier 1997 au 31 décembre 2005 et aux véhicules diesel de normes Euro 4 du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2010. Ces pastilles concernent les véhicules essence relativement anciens et les véhicules au diesel du moyen âge.

Il y a également les pastilles marron ou crit’air 4 destinées aux véhicules diesel de normes Euro 3 du 1er janvier 2001 au 31 décembre 2005. Elles sont réservées aux véhicules diesel âgés de plus de 10 ans.

Enfin, on retrouve les pastilles grises ou crit’air 5 réservées aux véhicules répondant aux normes Euro 2 du 1er janvier 1997 au31 décembre 2000. Retenez que les pastilles des diesels de la fin des années 1990 font partie des plus fréquemment mis en cause.

Les engins à deux roues

Les engins à deux roues ont une attribution différente. Les vignettes violettes ou vignettes 1 concernent les deux roues qui ont la norme Euro 4. Il s’agit des motocycles commercialisés à partir de 1er janvier 2017 et les cyclomoteurs vendus à partir du 1er janvier 2018.

La vignette 2 de couleur jaune est destinée aux motocycles Euro 3 commercialisés entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2016. Les cyclomoteurs vendus jusqu’au 31 décembre 2017 sont également concernés. Cette catégorie concerne 48 % des engins à deux roues.

La vignette 3 de couleur orange s’adresse aux motos, scooters et mobylettes vendus du 1er juillet 2004 au 31 décembre 2006. D’après le ministère, il s’agirait de 38 % des engins à deux roues.

La pastille marron ou pastille 4 correspond aux engins vendus du 1er juin 2000 au 30 juin 2004. C’est environ 12 % des engins en circulation.

Par ailleurs, vous pourrez toujours utiliser votre vieille moto si elle dispose d’une carte grise collection. Notez qu’avec un tel certificat d’immatriculation vous ne pouvez pas réaliser des trajets travail-domicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *